Organisation et comité de lecture

 

 

 

Le comité de rédaction de la SPF est composé de 10 membres, avec un responsable par grandes périodes représentées. Chaque responsable est nommé pour 3 ans (reconductible deux fois). Celui-ci transmet l’article soumis à deux rapporteurs anonymes, qui évaluent le manuscrit sur la base d’une grille d’expertise commune à toutes les propositions d’articles. À partir de leur avis, le responsable statue sur la recevabilité de l’article et sollicite le cas échéant les auteurs pour des corrections tant sur la forme que sur le fond en vue de la publication.

 

 

 

 


Organisation et comité de lecture

 

ÉDITEUR

Société préhistorique française

22, rue Saint-Ambroise, 75011 PARIS

 

Directeur de la publication
Jean-Marc PÉTILLON (CNRS, UMR 5608, Toulouse)

 

Responsable de la deuxième partie
Nicolas NAUDINOT (université Nice Sophia Antipolis, UMR 7264, Nice)

 

Comité de rédaction

 

• Secrétaires du comité de rédaction (articles de première partie)

 

– Paléolithique ancien et moyen :
Vincent MOURRE (INRAP, UMR 5608, Toulouse)

 

– Paléolithique supérieur :
Mathieu LANGLAIS (CNRS, UMR 5199, Talence)

 

– Paléolithique final et Mésolithique :
Catherine DUPONT (CNRS, UMR 6566, Rennes)

 

– Néolithique :
Caroline HAMON (CNRS, UMR 8215, Nanterre) et Olivier LEMERCIER (Université Paul Valéry, CNRS, UMR 5140, Lattes)

 

– Âge des métaux :
Marc TALON (MCC, DRAC Bourgogne-Franche-Comté)

 

Deuxième partie du Bulletin

– Coordination et actualités scientifiques et comptes rendus :

Nicolas NAUDINOT (université Nice Sophia Antipolis, UMR 7264, Nice)

 

– Actualités : Dominique COMMELIN

– Vie de la société : Claire MANEN (CNRS, UMR 5608, Toulouse)

 

Indexation et référencement
Brigitte LEQUEUX

 

Secrétariat de rédaction

Martin SAUVAGE (CNRS, USR 3225, Nanterre)

 

COMITÉ DE LECTURE

D. Binder (CNRS, UMR 6130, Nice)

F. Bocquentin (CNRS, UMR 7041, Nanterre)

P. Bodu (CNRS, UMR 7041, Nanterre)

B. Boulestin (UMR 5199, Talence)

J. Bourgeois (université de Gand, Belgique)

P. Brun (université Paris I, UMR 8215, Paris)

L. Brou (Centre national de recherche archéologique, Bertrange, Grand-duché de Luxembourg)

L. Chaix (Muséum d’histoire naturelle de Genève, Suisse)

J. Clottes (Foix)

P. Crotti (musée d’Archéologie et d’Histoire, Lausanne, Suisse)

S. Costamagno (CNRS, UMR 5608, Toulouse)

P. Depaepe (INRAP, Paris)

H. Floss (université de Tübingen, Allemagne)

P. Fouéré (INRAP, UMR 5608, Pessac)

J. F. Gibaja BAO (IMF-CSIC, Consejo Superior de Investigaciones Cientificas, Barcelone)

J. Guilaine (Collège de France, Paris)

D. Helmer (CNRS, UMR 5133, Lyon)

M. Honegger (université de Neuchâtel, Suisse)

C. Jeunesse (université de Strasbourg, UMR 7044, Strasbourg)

L. Klaric (CNRS,  UMR 7055, Nanterre)

V. Léa (CNRS, UMR 5608, Toulouse)

C. Leroyer (CNRS, UMR 6566, Rennes)

C. Marcigny (INRAP, UMR 6566, Caen)

M. Molist Montaña (université autonome de Barcelone, Espagne)

J.-L. Monnier (CNRS, UMR 6566, Rennes)

C. Oberlin (CNRS, UMR 5138, Lyon)

P. Paillet (Muséum national d’histoire naturelle, UMR 7194, Paris)

M. Peresani (université de Ferrare, Italie)

C. Perlès (université Paris Ouest, UMR 7055, Nanterre)

A. Pessina (Soprintendenza, Udine, Italie)

J. Richter (université de Cologne, Allemagne)

G. Sauvet

P. Sellier (CNRS, UMR 7041, Nanterre)

A. Sheridan (musée national d’Écosse, Royaume-Uni)

I. Sidéra (CNRS, UMR 7055, Nanterre)

S. Soriano (CNRS, UMR 7041, Nanterre)

G. Tosello (CNRS)

A. Tuffreau (université Lille 1, Villeneuve-d’Ascq)

B. Valentin (université Paris I, UMR 7041, Paris)

J. Vaquer (CNRS, UMR 5608, Toulouse)

J. Vital (CNRS, UMR 5140, Lattes)

S. Wirth (université de Bourgogne, UMR 6298, Dijon)

J. Zilhão (université de Barcelone, Espagne)

 

 
Dernière modification : 25/07/2017