M36PDF - (2005) Unité et diversité des processus de néolithisation sur la façade atlantique de l'Europe (6e-4e millénaires av. J.-C.). Table ronde de Nantes, 26-27 avril 2002 - G. MARCHAND et A. TRESSET, dir.

Cliquez sur la photo pour zoomer

Fichier(s) attaché(s)

 

M36PDF - (2005) Unité et diversité des processus de néolithisation sur la façade atlantique de l'Europe (6e-4e millénaires av. J.-C.). Table ronde de Nantes, 26-27 avril 2002 - G. MARCHAND et A. TRESSET, dir.

Description :
ACCÈS LIBRE

 

Télécharger le document

 

Table ronde de Nantes, 26-27 avril 2002 - Unité et diversité des processus de néolithisation sur la façade atlantique de l'Europe (6e-4e millénaires avant J.-C.) - 288 pages.

 
De l'Écosse au Portugal, la façade atlantique de l'Europe offre une grande diversité de paysages, dans lesquels l'océan compose une même toile de fond. Il y fut au gré des périodes pourvoyeur de subsistance, nouvelle contrainte technique, barrière naturelle ou support de déplacements. Les caractères originaux de cette région au bord de l'Europe, alliés à la grande distance qui sépare l'extrême ouest européen des foyers originels de diffusion de la culture néolithique, y ont modelé des processus de néolithisation spécifiques et diversifiés. Ceux-ci nous apparaissent d'autant plus complexes que les rythmes lents des événements en présence favorisent leur perception fine par l'archéologie. Ainsi, des économies de production et de prédation ont coexisté de manière perceptible en Écosse, en Irlande, en Belgique, aux Pays-Bas, en Bretagne, dans le Nord de l'Espagne et dans le Sud du Portugal. La réunion de la Société préhistorique française tenue à Nantes en avril 2002 avait pour but de dresser un état des problématiques actuelles concernant la marge atlantique européenne entre 6000 et 3500 av. J.-C. Dix-huit articles envisagent, à partir d'un large éventail de disciplines et d'objets d'étude, plusieurs facettes de cette problématique, proposant des modèles régionaux de néolithisation, examinant le rôle de l'océan et des ressources marines dans les économies mésolithiques et néolithiques, tentant de mieux cerner les contacts interculturels qui jalonnent la Préhistoire récente de cette région et leur rôle dans l'émergence des identités atlantiques.