Vient de paraître

  Voir aussi sur Zotero
 

 

  Mise à jour le 2 juin 2018
Holdaway_&_Wendrich_2017 [AFRIQUE] S. J. Holdaway & W. Z. Wendrich (2017) - The desert Fayum reinvestigated : the early to mid-Holocene landscape archaeology of the Fayum north shore, Egypt, Los Angeles, UCLA Cotsen Institute of Archaeology Press, 262 p. EAN 9781938770098, 90,00 €.
The Neolithic in Egypt is thought to have arrived via diffusion from an origin in southwest Asia. In this volume, the authors advocate an alternative approach to understanding the development of food production in Egypt based on the results of new fieldwork in the Fayum. They present a detailed study of the Fayum archaeological landscape using an expanded version of low-level food production to organize observations concerning paleoenvironment, socioeconomy, settlement, and mobility. While domestic plants and animals were indeed introduced to the Fayum from elsewhere, when a number of aspects of the archaeological record are compared, a settlement system is suggested that has no obvious analogues with the Neolithic in southwest Asia. The results obtained from the Fayum are used to assess other contemporary sites in Egypt.
McIntosh_et_al_2016 [AFRIQUE] R. J. McIntosh, S. K. McIntosh & H. Bocoum (2016) - The Search for Takrur : Archaeological Excavations and Reconnaissance along the Middle Senegal Valley, New Haven, Yale University Department of Anthropology and the Yale Peabody Museum of Natural History - Yale University, 578 p. EAN 9780913516294, 34,00 €.
An authoritative summary of the results of the archaeological excavations in the middle Senegal River valley, site of the ancient African Empire of Takrur. A summary of archaeological discoveries in the middle Senegal River valley, this authoritative volume presents new data on iron production, population settlement, and environmental change on the site of the ancient West African empire of Takrur, the first kingdom south of the Sahara mentioned by medieval Arab chroniclers. This authoritative volume should prove of great value to students of archaeology, anthropology, and African history, as well as to climatologists, geomorphologists, and ecologists.
Sadr_et_al_2016 [AFRIQUE] K. Sadr, A. Esterhuysen & C. Sievers (2016) - African archaeology without frontiers : papers from the 2014 PanAfrican Archaeological Association congress, Johannesburg, Wits University Press, 190 p. EAN 9781776140343, 0,00 €.
Confronting national, linguistic and disciplinary boundaries, contributors to African Archaeology Without Frontiers argue against artificial limits and divisions created through the study of ?ages? that in reality overlap and cannot and should not be understood in isolation. Papers are drawn from the proceedings of the landmark 14th PanAfrican Archaeological Association Congress, held in Johannesburg in 2014, nearly seven decades after the conference planned for 1951 was re-located to Algiers for ideological reasons following the National Party?s rise to power in South Africa. Contributions by keynote speakers Chapurukha Kusimba and Akin Ogundiran encourage African archaeologists to practise an archaeology that collaborates across many related fields of study to enrich our understanding of the past. The nine papers cover a broad geographical sweep by incorporating material on ongoing projects throughout the continent including South Africa, Botswana, Cameroon, Togo, Tanzania, Kenya and Nigeria. Thematically, the papers included in the volume address issues of identity and interaction, and the need to balance cultural heritage management and sustainable development derived from a continent racked by social inequalities and crippling poverty. Edited by three leading archaeologists, the collection covers many aspects of African archaeology, and a range of periods from the earliest hominins to the historical period. It will appeal to specialists and interested amateurs. .
Brunet_2018 [ANTHROPOLOGIE] M. Brunet (2018) - D'Abel à Toumaï : nomade, chercheur d’os, Paris, Odile Jacob, 256 p. EAN 9782738144584, 10,00 €.
« J’ai attendu vingt ans avant de trouver le premier pré-humain fossile. D’abord Abel, puis Toumaï. Deux nouveaux hominidés anciens qui ont laissé à jamais leur trace dans la terre du Tchad. On les disait impossibles, improbables, impensables même. Ce livre me permet pour la première fois d’expliquer en quoi Abel et Toumaï nous font faire des pas de géant dans la compréhension de notre origine, en quoi ils ont renouvelé totalement le questionnement des scientifiques. Il me permet aussi d’expliquer les rebondissements liés à ces découvertes inattendues et d’ajouter de nouvelles pages dans cette enquête extraordinaire lancée tout autour du monde à la recherche du dernier ancêtre commun aux chimpanzés et aux humains. » M. B. Michel Brunet est professeur au Collège de France et professeur associé à l’université de Poitiers. Il est aussi directeur de la Mission paléoanthropologique franco-tchadienne. Il est, avec son équipe, le découvreur de Toumaï, le plus ancien représentant de l’humanité connu à ce jour. Il a publié Nous sommes tous des Africains. À la recherche du premier homme, qui a été un grand succès. .
de_Panafieu_2018 [AUTRES] J.-B. de Panafieu (2018) - Sapiens à la plage : la préhistoire dans un transat, Paris, Dunod, 208 p. EAN 9782100766598, 16,00 €.
Prologue: Il y a trois millions d'années, le genre Homo.Les Innovations techniques d'Homo Habilis. Homo Georgicus: aux portes de l'Europe. Homo néandertalensis, mon frère. Sapiens l'africain. Premières sépultures. A la conquête de la planète.
Hye_et_al_2017 [DIACHRONIQUE] S. Hye, J. Scheschkewitz & K. Wehrberger (2017) - 41 Minuten : auf archäologischem Gleis über die Schwäbische Alb : Museum Ulm 25. November 2017 - 8. April 2018, Ostfildern, Thorbecke, 143 p. EAN 9783799512619, 20,00 €.
Unter der Leitung von Ulmer Museum und Landesamt für Denkmalpflege im Regierungspräsidium Stuttgart Ein Schatz keltischer Silbermünzen am Rand der Autobahn – das ist nur eine von vielen archäologischen Entdeckungen auf der neuen ICE-Trasse zwischen Ulm und Stuttgart. Vor Beginn der Bauarbeiten untersuchten die Ausgräber über mehrere Jahre hinweg den Untergrund der künftigen Trasse auf Spuren aus vor- und frühgeschichtlicher Zeit. Sie stießen auf Überreste von Siedlungen, Gräbern und Verkehrswegen aus nahezu allen Epochen von der Jungsteinzeit des 6. Jahrtausends v. Chr. über die keltische und römische Zeit bis in das Hohe Mittelalter. Dabei wurde auch deutlich, dass sich unsere modernen Mobilitätswege offenbar an Verkehrsachsen orientieren, die Jahrtausende zurückreichen.
Keegan_&_Hofman_2017 [DIACHRONIQUE] W. F. Keegan & C. L. Hofman (2017) - The Caribbean before Columbus, Oxford, Oxford University Press, 360 p. EAN 9780190605254, 30,00 €.
The Caribbean before Columbus is a new synthesis of the region's insular history. It combines the results of the authors' 55 years of archaeological research on almost every island in the three archipelagoes with that of their numerous colleagues and collaborators. The presentation operates on multiple scales: temporal, spatial, local, regional, environmental, social, and political. In addition, individual sites are used to highlight specific issues. For the first time, the complete histories of the major islands and island groups are elucidated, and new insights are gained through inter-island comparisons. The book takes a step back from current debates regarding nomenclature to offer a common foundation and the opportunity for a fresh beginning. In this regard the original concepts of series and ages provide structure, and the diversity of expressions subsumed by these concepts is embraced. Historical names, such as Taíno and Lucayan, are avoided. The authors challenge the long-held conventional wisdom concerning island colonization, societal organization, interaction and transculturation, inter- and intra-regional transactions (exchange), and other basic elements of cultural development and change. The emphasis is on those elements that unite the Bahamas, Lesser Antilles, and Greater Antilles as a culture area, and also on their divergent pathways. Colonization is presented as a multifaceted wave-like process. Continuing ties to the surrounding mainland are highlighted. Interactions between residents and new colonists are recognized, with individual histories contingent on these historical interactions. New solutions are offered to the "Huecoid problem" the "Carib problem," the "Taíno problem," and the evolution of social complexity, especially in Puerto Rico.These solutions required a rethinking of social organization and its expression on the landscape. There comes a time when the old foundation can no longer support the structure that was built upon it; this is that time.
Rey_&_Collombet_2017 [DIACHRONIQUE] P.-J. Rey & J. Collombet (2017) - Du Néolithique à l’Antiquité dans le Parc National de la Vanoise. Bilan des connaissances et perspectives de recherches, Chambéry, Musée Savoisien, 67 p. EAN 2429-3458, 0,00 €.
À la suite d’un contrat d’étude financé par le Parc National de la Vanoise en 2007, cet article propose un bilan des connaissances archéologiques dans la zone centrale du Parc et dans l’aire optimale d’adhésion, de la Préhistoire à l’époque romaine. L’historique des travaux effectués montre le rôle important des programmes de recherches et la rareté des opérations de diagnostic et de fouilles préventives. L’archéologie de la montagne implique la mise en oeuvre de méthodes et de stratégies adaptées à ce milieu particulier, dont plusieurs exemples locaux sont évoqués. L’analyse des données disponibles permet quelques observations sur l’évolution du peuplement mais montre surtout les insuffisances de cet échantillonnage, dans lequel les trouvailles fortuites et anciennes tiennent encore une trop large place. Le bilan documentaire a été suivi de repérages pédestres rapides sur les grands itinéraires traversant la zone centrale du Parc. Ces courtes sorties sur le terrain ont déjà permis de recueillir une abondante documentation photographique sur les sites potentiels (replats bien exposés, abris sous blocs) et sur les structures en pierres et anomalies topographiques encore visibles à la surface du sol. Ces premiers résultats offrent l’occasion de souligner une nouvelle fois le potentiel archéologique des zones de montagne en général et du territoire du Parc National de la Vanoise en particulier. Quelques priorités et propositions pour de futures recherches sont évoquées en conclusion.
Steiner_&_Killebrew_2018 [DIACHRONIQUE] M. L. Steiner & A. E. Killebrew (2018) - The Oxford Handbook of the Archaeology of the Levant, Oxford, Oxford University Press, 912 p. EAN 9780198822561, 40,00 €.
Provides an overview and contextualises the archaeology of the entire region of the Levant, spanning from the Neolithic to the Persian period Includes contributions from leading international scholars in the field and presents a wide range of approaches Illustrated throughout with 240 in-text images.
Christensen_et_al_2018 [ÉTUDES SPÉCIFIQUES] M. Christensen, N. Goutas & F.-X. Chauvière (2018) - Os, bois, ivoire et corne : l’exploitation des matières dures d’origine animale, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 332 p. EAN 9782753574946, 30,00 €.
Sommaire - De l’Atlantique à l’Oural: l’exploitation des matières osseuses au Paléolithique, Nejma Goutas, Marianne Christensen, Aline Averbough - L’évolution des industries en matières dures animales de l’âge du Bronze en Italie du Nord, à partir de l’étude des sites de Isera La Torretta, Molina di Ledro et Fiavé Carera en Trentin, Marta Bazzanella - La transformation des matières dures d’origine animale à la période romaine: ateliers urbains et artisans itinérants, Isabelle Rodet-Belarbi - Le silence des anneaux: une tentative de reconstitution d’une chaîne opératoire de fabrication d’anneaux en os, Bénédicte Khan, Christophe Picod - De la campagne à la ville: évolution de l’artisanat des matières dures animales au Moyen Âge d’après les données archéologiques, Dorothée Chaoui-Derieux, Jean-François Goret - Knife handle making – the subsidiary trades in the Sheffield cutlery industry, Joan Unwin.
Combier_2017 [HISTOIRE DE L'ARCHÉOLOGIE] J. Combier (2017) - Solutré : volume du 150me anniversaire, Mâcon, Académie de Mâcon / Centre de Recherches de Solutré, 205 p. EAN 9791092085242, 20,00 €.
Cet ouvrage, publié à l’occasion du cent-cinquantenaire de la découverte du site se présente en quatre parties. La première partie de l’ouvrage présente les apports successifs des recherches sur le site qui ont permis l’émergence historique de la préhistoire paléolithique et un accroissement progressif de nos connaissances. Les recherches sur la culture solutréenne, objet de la deuxième partie de l’ouvrage, ont beaucoup progressé depuis quelques années à l’occasion de colloques et de travaux universitaires, sans toutefois résoudre certains problèmes cruciaux, comme l’origine de cette brillante culture et sa rapide disparition. En revanche, de récentes découvertes sur d’autres aspects peu connus du Solutréen ont eu lieu, en particulier en ce qui concerne la technologie de ses outillages de pierre, leur fabrication en série dans des ateliers de taille, le mode de vie des groupes qui la pratiquaient, du Poitou à l’Andalousie, et les productions artistiques que l’on doit lui attribuer. D’où les mises au point, dues à deux amis universitaires, Anta Montet-White (USA) et S. Ripoll-López (Espagne). Il était utile également, dans une troisième communication, de faire le point, à partir des datations disponibles, sur la durée réelle, courte, du Solutréen et même sur sa structure classique en trois phases évolutives, essentiellement fondée sur le site de Laugerie-Haute, qui sont aujourd’hui mises en question. Les notices rassemblées dans la troisième partie concernent en premier lieu les différentes espèces de chevaux connues à Solutré, selon un travail inédit de François Prat. Enfin, cet anniversaire était l’occasion unique de reproduire en annexe (4e partie), quelques-uns des documents originaux inédits concernant les fouilles de Solutré au 19e siècle. Ils illustrent par la qualité des rapports de fouilles établis à cette époque la nature des recherches entreprises et l’ampleur des efforts déployés par le petit cercle de chercheurs mâconnais.
Coppens_2018 [HISTOIRE DE L'ARCHÉOLOGIE] Y. Coppens (2018) - Origines de l'Homme, origines d'un homme : mémoires, Paris, Odile Jacob, 464 p. EAN 9782738136053, 25,00 €.
« Quatre-vingts ans de souvenirs, de rencontres, de voyages, d’initiatives, de résultats, de succès, de joies, de plein de petits plaisirs et de tout petits malheurs, de grands éblouissements. La paléoanthropologie et l’archéologie ont le devoir scientifique et philosophique de reconstituer l’histoire de l’homme ; elles ont démontré que nos racines étaient animales, prouvé notre cousinage avec les grands singes, déclaré notre origine unique, tropicale et africaine, montré la logique de notre déploiement progressif à travers le monde, et expliqué comment conscience et connaissance ont peu à peu donné à ce drôle de petit mammifère que nous sommes des traits comportementaux que l’on n’avait pas encore vus poindre le long des 4 milliards d’années d’histoire de la vie et qui sont le libre arbitre et la liberté, la responsabilité et la dignité. » Y. C. Au travers de ses propres Mémoires, et à la lumière des découvertes les plus fondamentales qui ont rythmé sa vie, ce sont, en quelque sorte, les Mémoires de l’humanité que nous restitue ici Yves Coppens, conjuguant le savoir du scientifique, son humanité et le talent de l’écrivain. Yves Coppens est le découvreur mondialement connu de nombreux fossiles humains célèbres, dont Lucy. Il est paléontologue, professeur au Muséum national d’histoire naturelle, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine. Il est l’auteur de Pré-ambules, Le Genou de Lucy, L’Histoire de l’homme, Pré-textes, Pré-ludes et Des pastilles de préhistoire, qui ont été de très grands succès. .
Karadimas_et_al_2018 [HISTOIRE DE L'ARCHÉOLOGIE] D. Karadimas, V. Lécrivain & S. Rostain (2018) - De l’ethnologie à la préhistoire, Paris, Editions de l'Herne, 192 p. EAN 9782851973863, 15,00 €.
De l’ethnologie à la préhistoire, ce titre évoque à bien des égards les recherches de l’anthropologue Alain Testart. Porteur d’un projet général sur les sociétés, Testart a jeté de nombreuses passerelles entre l’anthropologie, l’archéologie et l’histoire. Décédé en 2013, il a laissé une œuvre considérable : partant d’un travail anthropologique relativement classique, basé sur l’ethnographie australienne, il a abordé au fur et à mesure de ses publications des thématiques ayant trait à un grand nombre de sociétés tout en renouvelant la réflexion anthropologique dans les domaines de l’économie, du politique, du juridique et du religieux. Ce livre est un hommage à l’auteur et fait suite à un colloque organisé les 24 et 25 novembre 2016 au siège du CNRS. Cet ouvrage reflète son dialogue interdisciplinaire et témoigne des pistes inédites qu’il a contribué à lancer telles que l’apparition de l’agriculture et du stockage avant le Néolithique, la question des chasseurs-cueilleurs d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que la pratique funéraire des « morts d’accompagnement » attestée de la préhistoire jusqu’à la fin du XIXe. Des contributions traitent de l’interprétation du culte des déesses-mères au Néolithique, de l’art pariétal du Paléolithique ou encore du statut des dépôts rencontrés dans les cours d’eau à l’âge du Bronze. Ce livre illustre également la longue expérience méthodologique d’Alain Testart en anthropologie sur plusieurs questions: l’esclavage, la genèse des inégalités et la naissance de l’Etat, la violence, et plus largement la classification des sociétés.
Warembourg_2017 [HISTOIRE DE L'ARCHÉOLOGIE] J.-M. Warembourg (2017) - Pierre Bourrinet et l'histoire des découvertes préhistoriques à Teyjat, [Saint-Hilaire], Editions des Hautes-Terres, 198 p. EAN 9782953306545, 15,00 €.
Ce livre est sorti fin juin 2017. Son auteur, Jean-Marc Warembourg a écrit plusieurs ouvrages d'histoire locale dont "Teyjat, présence du passé" et "Varaignes, Varanha, Varanea", avec Jean-Louis Delage ( 1er prix des Clochers d'or 2014). Pierre Bourrinet, exerça à Teyjat comme instituteur et secrétaire de mairie depuis 1893 jusqu'à sa retraite en 1924. Instituteur emblématique de la IIIe république, franc-maçon et surtout préhistorien reconnu, bien qu'autodidacte, sa vie et son oeuvre sont retracées ici à travers des documents d'archive consultés à la Bibliothèque centrale du Museum à Paris, au Musée national de la préhistoire, aux archives départementales de Périgueux et surtout à travers les archives familiales conservées par les arrière-petits-enfants de Pierre Bourrinet, qu'il faut abondamment remercier pour leur irremplaçable participation à ce projet. A travers Pierre Bourrinet et les fouilles qu'il dirigea à la grotte de la Mairie, l'abri Mège, la Tabaterie, la Forge, c’est aussi la grande époque des découvertes du début du XXe siècle, les tâtonnements et les controverses qui agitèrent alors la jeune science préhistorique, qui sont évoqués ici. En effet, Pierre Bourrinet fut le collaborateur, le correspondant et ami d'éminents préhistoriens notamment Capitan, Breuil et Peyrony avec lesquels il cosigna de nombreux articles scientifiques. Sa correspondance inédite avec ces derniers ainsi qu'avec d'autres préhistoriens tels Cartailhac, Boule, Harlé, complète nos connaissances sur l'histoire de la préhistoire. La préface est de Patrick Paillet, maître de conférence du Museum à Paris, qu'il nous faut remercier également pour les relevés et les photographies qu'il a accepté de mettre à notre disposition.
Leduc_2018 [NÉOLITHIQUE] M. Leduc (2018) - Les sites mégalithiques : conservation et mise en valeur : actes du séminaire de Toulouse - novembre 2009, Toulouse, Archives d'Ecologie préhistorique, 245 p. EAN 9782358420211, 25,00 €.
Le patrimoine mégalithique est objet de recherches de très longue date, dès le XVIIe siècle en Normandie. La question de sa protection et de sa restauration est posée très tôt. La première liste de Monuments classés par les préfets de départements pour faciliter sa restauration est publiée en 1840. Ce patrimoine d’apparence « solide », fait de pierre, semble apte à résister aux atteintes des millénaires. Malgré ces réalités, il est partout menacé d’érosion. Les actes publiés ici sont le résultat d’échanges fructueux menés lors d’un séminaire organisé à Toulouse en 2009 par la DRAC, en partenariat avec l’INP et l’association Archéologies. Cette rencontre avait pour objectif de mutualiser à l’échelle européenne la réflexion sur la délicate question de la sauvegarde du patrimoine mégalithique. Au travers des études de cas et des thèmes abordés, les bilans documentaires confirment s’il en était besoin le poids numérique du patrimoine mégalithique en France et en Europe, et son exrême fragilité. Les contributions pointent le préalable indispensable de la connaissance des monuments et de leur environnement avant tout acte conservatoire. La question des inventaires et de leur mise à jour se pose constamment. L’articulation fondamentale entre conservation et valorisation est aussi soulignée. De même, on peut constater que les outils juridiques de protection et les dispositifs administratifs de préservation ne sont pas à ce jour pleinement opérationnels. La France dispose d’un arsenal très large en la matière, mais le nécessaire cumul de plusieurs outils de protection n’est pas satisfaisant. Les nouvelles dispositions de la loi Liberté de création, architecture et patrimoine promulguée en juillet 2016 pourraient ouvrir de nouvelles perspectives pour assurer une meilleure prise en compte de ce patrimoine. La sauvegarde des sites mégalithiques ne peut aujourd’hui se penser sans une volonté affichée de l’ensemble des acteurs en charge de la protection et de la valorisation du patrimoine et de son environnement. Cette action est l’affaire de tous, services de l’État et de Collectivités, propriétaires des monuments, chercheurs et simples citoyens.
Walker_2018 [NÉOLITHIQUE] K. Walker (2018) - Axe-heads and Identity : An investigation into the roles of imported axe-heads in identity formation in Neolithic Britain, Oxford, Archaeopress, 318 p. EAN 9781784917449 / Epublication EAN 9781784917456, 45,00 / 18,00 €.
The significant body of stone and flint axe-heads imported into Britain from the Continent has been poorly understood, overlooked and undervalued in Neolithic studies, particularly over the past half century. It is proposed, in this study, that the cause is a bias of British Neolithic scholarship against the invasion hypothesis and diffusionist model, and it is sought therefore to re-assess the significance accorded to these objects. The aim is to redress the imbalance by re-focusing on the material, establishing a secure evidence base, and exploring the probable conditions in which these often distinctive items made their way to Britain. The narrative presented here rests upon the argument that imported axe-heads came into what is today called Britain as objects of considerable significance. Specifically, they were items of high symbolic value that played a crucial role in fostering particular ways of thinking about, and addressing, social identity in the Neolithic period. These issues are the context for the study, whose main objectives are the close and detailed cataloguing of relevant material, and a documentation of the investigative work needed to establish the credentials of each artefact. .
Ballin Smith_2018 [NÉOLITHIQUE / LIBRE ACCÈS] B. Ballin Smith (2018) - Life on the Edge: The Neolithic and Bronze Age of Iain Crawford’s Udal, North Uist, Oxford, Archaeopress, 270 p. EAN 9781784917715, 28,00 / 0,00 €.
The discovery of archaeological structures in North Uist in 1974 after storm damage led to the identification by Iain Crawford of a kerb cairn complex, with a cist and human remains. Six years later he went back, and over the next three years excavated another cist with human remains in its kerbed cairn, many bowl pits dug into the blown sand, and down to two late Neolithic structures and a ritual complex. He intensively studied the environmental conditions affecting the site and was among the first archaeologists in Scotland to understand the climate changes taking place at the transition between late Neolithic and the early Bronze Age. The deposition of blown sand and the start of the machair in the Western Isles, including the rise in sea-level and inundations into inhabited and farmed landscapes, are all part of the complex story of natural events and human activities. Radiocarbon dating and modern scientific analyses provide the detail of the story of periods of starvation suffered by the people that were buried on the site, of the movement away of the community, of their attempts of bringing the ‘new’ land back into cultivation, of a temporary tent-like structure, and of marking their territory by the construction of enduring monuments to the dead.
Forenbaher_et_al_2018 [NÉOLITHIQUE / LIBRE ACCÈS] S. Forenbaher, with contribution by, Z. Perhoč & R. H. Tykot (2018) - Special Place, Interesting Times: The island of Palagruža and transitional periods in Adriatic prehistory, Oxford, Archaeopress, 194 p. EAN 9781784918491, 38,00 / 0,00 €.
While one might say that the prehistory of the Adriatic was always in transition, the rhythm of change was not always the same. On several occasions, a series of changes over a relatively short time period resulted in dramatic transformations. Three crucial episodes of change marked the later Adriatic prehistory. The first one, which took place around year 6000 BC, was a transformation of subsistence strategy, transition from hunting and gathering to farming. The second one was a social transformation that played out in the third millennium BC, when for the first time the power of individuals was clearly expressed by material culture. The third episode, inclusion into the classic Mediterranean civilization, coincided with the end of prehistory in the Adriatic region. During all of those episodes, travel and connectivity with distant lands played an exceptionally important role, and certain places gained particular importance due to their unique geographic location. Palagruža is among the most prominent such places, its importance being out of all proportion to its physical size. Adriatic prehistory cannot be told without mentioning Palagruža, and prehistory of Palagruža cannot be understood without knowing Adriatic prehistory. Due to its strategic position in the very center of the Adriatic Sea, due to the mystery born of distance and isolation, due to its wild and spectacular landscape, Palagruža indeed is a special place. A reflection of its specialty is an unexpected abundance of high-grade archaeological evidence, dating precisely from the three aforementioned periods marked by radical change. .
Djindjian_2018 [PALÉOLITHIQUE ET MÉSOLITHIQUE] F. Djindjian (2018) - La préhistoire de la France, Paris, Hermann, 470 p. EAN 9782705695934, 35,00 €.
Depuis quarante ans, l’archéologie s’est professionnalisée avec le développement des enseignements dans les universités, de la recherche au CNRS et l’essor de l’archéologie préventive. Grâce à la multidisciplinarité avec les sciences exactes, les sciences humaines, les sciences de la terre et les sciences de l’ingénieur, les méthodes et les techniques de l’archéologie ont rendu les reconstitutions plus complètes et plus fiables. La préhistoire ancienne a ainsi pu préciser la chronologie des premiers peuplements depuis un million d’années et ses adaptations aux changements climatiques, reconstituer les paysages quaternaires, établir la systématique et l’éthologie des espèces animales, et reconstituer les composantes techniques, économiques, sociales et artistiques des sociétés de chasseurs-cueilleurs (Neandertal, Sapiens). Ce livre résume nos connaissances sur le peuplement de la France depuis les origines jusqu’à il y a 7 000 ans.
Lesnik_2018 [PALÉOLITHIQUE ET MÉSOLITHIQUE] J. J. Lesnik (2018) - Edible Insects and Human Evolution, Gainesville, University Press of Florida, 208 p. EAN 9780813056999, 72,00 €.
Researchers who study ancient human diets tend to focus on meat eating, since the practice of butchery is very apparent in the archaeological record. In this volume, Julie Lesnik brings a different food source into view, tracing evidence that humans and their hominin ancestors also consumed insects throughout the entire course of human evolution. Lesnik investigates the role of insects in the diets of hunter-gatherers and our nonhuman primate cousins in order to deduce what insect consumption looked like in the past. She approaches the question from the perspectives of primatology, sociocultural anthropology, reproductive physiology, and paleoanthropology. Lesnik posits that women would likely spend more time foraging for and eating insects than men, arguing that this pattern is important to note because women are too often ignored in reconstructions of ancient human behavior. Because of the abundance of insects and the low risk of acquiring them, insects were a reliable food source that mothers used to feed their families over the past five million years. Although they are consumed worldwide to this day, insects are not usually considered to be food in Western societies. Tying together ancient history with our modern lives, Lesnik points out that insects are a highly nutritious and very sustainable food. Lesnik believes that if we accept that edible insects are a part of the human legacy, we may have new conversations about what is good to eat--both in past diets and for the future of food. .
Bender_Jorgensen_et_al_2018 [PROTOHISTOIRE] L. Bender Jørgensen, J. Sofaer & M. L. Stig Sørensen (2018) - Creativity in the Bronze Age : Understanding Innovation in Pottery, Textile, and Metalwork Production, Cambridge, Cambridge University Press, 356 p. EAN 9781108421362, 86,00 €.
Creativity is an integral part of human history, yet most studies focus on the modern era, leaving unresolved questions about the formative role that creativity has played in the past. This book explores the fundamental nature of creativity in the European Bronze Age. Considering developments in crafts that we take for granted today, such as pottery, textiles, and metalwork, the volume compares and contrasts various aspects of their development, from the construction of the materials themselves, through the production processes, to the design and effects deployed in finished objects. It explores how creativity is closely related to changes in material culture, how it directs responses to the new and unfamiliar, and how it has resulted in changes to familiar things and practices. Written by an international team of scholars, the case studies in this volume consider wider issues and provide detailed insights into creative solutions found in specific objects.
Garcia_Pulido_et_al_2018 [PROTOHISTOIRE] L. J. García Pulido, L. Arboledas Martínez, E. Alarcón García & F. Contreras Cortés (2018) - Presente y futuro de los paisajes mineros del pasado : estudios sobre minería, metalurgía y poblamiento, Granada, Editorial Universidad de Granada, 418 p. EAN 9788433861573, 35,00 €.
Este libro es un fiel reflejo del notable avance que en los últimos 25 años han experimentado los estudios sobre minería y metalurgia prehistórica e histórica en Europa.Esta actividad ha dejado una fuerte impronta en los paisajes y en las comunidades donde se ha desarrollado, generando un importante patrimonio material e inmaterial, producto de la interacción del ser humano con el medio. A lo largo del mismo se analiza la producción del metal en las regiones mineras del suroeste europeo desde la extracción del mineral hasta su transformación en metal, el consumo y la distribución del mismo dentro de un contexto global de la sociedad y economía de las diferentes etapas pre e históricas.En este sentido, los capítulos se agrupan en cuatro bloques temáticos: minería, metalurgia, puesta en valor del patrimonio minero y paisajes mineros. .
Lehoerff_2018 [PROTOHISTOIRE] A. Lehoërff (2018) - Par les armes : le jour où l'homme inventa la guerre, Paris, Belin, 360 p. EAN 9782410003598, 24,00 €.
L'invention de la guerre à l'Âge du bronze Un jour, vers 1700 avant notre ère, une épée sortit de l’atelier d’un bronzier, marquant un jalon clef dans une course à l’armement qui ne cessa alors plus. Révolution technologique, cette invention eut des conséquences majeures. La figure du guerrier émergea, les sociétés de l’âge du bronze se transformèrent. Elles rendirent la guerre légitime et l’organisèrent aussi bien économiquement que politiquement. L’Europe occidentale du IIe millénaire inventa un modèle spécifique, une troisième voie de civilisation qui ne fut ni celle des villes, ni celle de l’écrit. En abordant le sujet « par les armes », Anne Lehoërff s’interroge sur le développement de la guerre, sur la longue durée, dans ces sociétés orales qui ont été très longtemps mal comprises, ignorées au sein d’une histoire intellectuelle dominée par l’Antiquité classique opposée aux « primitifs ». Nos ancêtres européens ont eu une autre histoire. Cet ouvrage la raconte.

 

 
Dernière modification : 18/06/2018