Master d’Archéologie Maritime et Littorale : MoMArch A noter / Autour de la Préhistoire Colloque inter-régional "Préhistoire de la France centrale"

On nous prie d'annoncer ...

 

Le professeur Edward Sangmeister nous a quittés le 18 janvier dernier ; il aurait fêté son centième anniversaire le 26 mars. Élève de Gero von Merhart, il soutient sa thèse à l'université de Marbourg, sur le Néolithique en Hesse, en 1939. Après la guerre, assistant à partir de 1950, il y soutient son habilitation en 1954. De 1954 à 1956, il travaille au Deutsches Archäologisches Institut à Madrid et la péninsule Ibérique conservera pour lui une place majeure dans ses recherches. En 1956, il devient professeur à l'université Fribourg-en-Brisgau où il dirige l'Institut für Ur- und Frühgeschichte jusqu'à son éméritat en 1981. Il dirigera de 1964 à 1973, avec Hermanfrid Schubart, les fouilles du célèbre site de Zambujal au Portugal.

 

Ses recherches portent, entre autres, sur les cultures néolithiques du Sud de l'Allemagne, sur le phénomène campaniforme et le Cordé, sur la première métallurgie en Europe. C’est dans ces derniers domaines que sa notoriété est la plus établie en France. Pour le Campaniforme, sa « théorie du flux et du reflux » (Rückstromtheorie) a marqué le colloque atlantique de Brest de 1961 et sa publication en français dans les actes n’est pas sans importance en ce début des années 1960. Dans le domaine de l’origine de la métallurgie, il lance un vaste programme européen d’analyses chimiques comparées des premiers objets métalliques en cuivre, plus ou moins alliés. Dès 1960, il co-édite les premiers volumes du corpus Studien zu den Anfängen der Metallurgie (Études sur les origines de la métallurgie) qui constituent des ouvrages de référence pour la discipline même si, et fort heureusement, les protocoles d’études et de comparaisons des analyses chimiques des cuivres et bronzes ont évolué depuis cette époque pionnière, en particulier avec les introductions d’analyses statistiques poussées.

 

Avec le décès du Pr. E. Sangmeister s’éteint le dernier des élèves de G. von Merhart qui ont tant marqué les recherches en Pré-Protohistoire du XXe siècle en Europe.

 

 

 

 

Retour