Actualités SPF Hiatus, lacunes et absences : identifier et interpréter les vides archéologiques

Fabrication et fonction des outils de type Montmorencien - Mémoire 66
 

 

Sylvain Griselin, avec la collaboration de Caroline Hamon (2020) - Fabrication et fonction des outils de type Montmorencien : nouveau regard à partir des découvertes récentes sur les habitats mésolithiques, Paris, Société préhistorique française, 234 p. EAN 9782913745810, 30,00 €.

 

[Paléolithique et Mésolithique]
Les industries macrolithiques en grès, appelées montmorenciennes, ont depuis les premières découvertes à fin du XIXe siècle interpellé les chercheurs. Les problématiques liées à leur utilisation et à leur attribution chronoculturelle sont toujours d'actualité, notamment suite à la découverte d'outils, nommés outils de type montmorencien, au sein de certains habitats mésolithiques. C'est pour définir leur place au sein de la culture matérielle du Mésolithique que nous avons repris l'étude de ces outils trouvés en contexte d’habitat. Leur répartition géographique caractérise un « phénomène technique » d’ampleur régionale, voire suprarégionale au cours du premier Mésolithique. Les analyses montrent qu'il s'agit d'outils typés, employés sur une matière minérale dure et des tests expérimentaux nous orientent vers une utilisation comme retouchoirs pour la fracturation des lamelles par la technique du microburin. On trouve des pièces similaires, morphologiquement et technologiquement, mais inachevées sur des sites « producteurs », c'est-à-dire principalement sur les sites montmorenciens sensu stricto et sur quelques habitats, alors que les modalités liées à leur diffusion à travers les territoires restent à définir. Nous avons aussi pu mettre en évidence sur certains sites montmorenciens sensu stricto des productions de haches, nous amenant à reconsidérer le Montmorencien qui ne désigne plus selon nous un faciès spécifique, en raison d'un mélange de productions tant mésolithiques que néolithiques. Mots-clés : Mésolithique, Montmorencien, outil prismatique, macro-outillage, grès-quartzite, microburin. Montmorencian sandstone macrolithic industries have aroused interest within the scientific community ever since the first finds at the end of the 19th century. Questions related to their use and chronocultural attribution are still relevant, especially following the discovery of specific tools (called Montmorencian-type tools) within some mesolithic campsites. The aim of our study is to identify the role of the Montmorencian-type tools within the Mesolithic material culture. Their geographical distribution reveal a "technical phenomenon" of regional or even supra-regional scale during the first Mesolithic. Analyses show that they are standardised tools, used on hard mineral material. Experimental tests results are compatible with their use as retouchoirs for the process of knapping bladelets by the microburin technique. Similar tools, sharing technological and morphological characteristics but unfinished, are found within the production sites i.e. Montmorencian sites, and some campsites. The modalities of the geographical diffusion of these specific tools has yet to be determined. Our work has also led to the identification of lithic artefacts related to axe productions in Montmorencian sites in the strict sense Therefore, in our opinion, Montmorencian should no longer designate specific sites as both Mesolithic and Neolithic populations are the authors of what appears to be mixed industries. Keywords: Mesolithic, Montmorencian, prismatic tool, ground stone tool, quartzite, microburin.

Voir toutes les nouvelles parutions

 

Retour