[ACCES LIBRE] Séance 7 LA PRATIQUE DE L’ESPACE EN OCÉANIE découverte, appropriation et émergence des systèmes sociaux traditionnels / Spatial dynamics in Oceania Discovery, Appropriation and the Emergence of Traditional Societies


[ACCES LIBRE] Séance 7 LA PRATIQUE DE L’ESPACE EN OCÉANIE  découverte, appropriation et émergence des systèmes sociaux traditionnels / Spatial dynamics in Oceania  Discovery, Appropriation and the Emergence of Traditional Societies

Cliquez sur la photo pour zoomer

Autres familles de "Séances en ligne (accès libre)"


LA PRATIQUE DE L?ESPACE EN OCÉANIE

découverte, appropriation et émergence des systèmes sociaux traditionnels


Spatial dynamics in Oceania

Discovery, Appropriation and the Emergence of Traditional Societies

 

Actes de la journée de la Société préhistorique française

Paris

30 janvier-1er février 2014

 

Textes publiés sous la direction de Frédérique Valentin et Guillaume Molle


Société préhistorique française, Paris, 2016
(Séances de la Société préhistorique française, 7) ISBN 2-913745-66-0, 243 p.

 

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À L'ENSEMBLE DES ARTICLES AU FORMAT PDF

 

Dotées d?une double identité, maritime et terrestre, les îles du Pacifique, des Bismarck à l?île de Pâques, constituent des espaces physiques, sociaux et cognitifs aux caractéristiques variées et apparemment contraignantes. Or, des sociétés parvinrent à s?y adapter et à y maintenir des populations nombreuses que découvrirent les voyageurs occidentaux. Quelles ont été les dynamiques spatiales mises en ?uvre par ces communautés ? Problème aux multiples facettes qu?explore cette publication réunissant seize  contributions centrées sur « La pratique de l?espace en Océanie ». Si, depuis les premières études de « settlement patterns », menées en Océanie dès les années 1960, de nombreux travaux ont documenté la variabilité des modes d?occupations de l?espace insulaire, les auteurs engagent ici une réflexion renouvelée sur la façon de concevoir la cartographie des structures et de l?espace et son usage pour reconstruire les trajectoires historiques ; interrogent les rapports entre contraintes environnementales et choix des zones d?implantation des habitats, des jardins et des zones d?approvisionnement?; envisagent l?espace anthropisé comme révélateur des liens économiques, politiques, religieux, mais aussi sociaux et familiaux, entre les membres des communautés?; et finalement démontrent que les systèmes de relations, organisant l?espace social océanien, fonctionnent à de multiples échelles : locales et régionales, et dépassent les limites géographiques des îles, donnant à leur isolement terrestre une dimension toute relative.

 

The Pacific Islands, from the Bismarck to Easter Island, are defined by both marine and terrestrial identities. As such, they form physical, social and cognitive spaces of various and seemingly constraining characteristics. However, human societies succeeded in adapting to these landscapes and in growing large populations which were later discovered by the first European explorers. What were the spatial dynamics developed by the communities? This publication gathers sixteen contributions that tackled this multifaceted issue. Since the first settlement patterns analyses led in Oceania from the 1960s, many works have documented the variability of human occupation on the islands. The authors here renew our perspectives on mapping structures within the landscape and its use for reconstructing historical trajectories; they investigate relationships between ecological constraints and choice of dwelling places, horticultural and procurement areas; they consider the anthropogenic landscape as an indicator of economic, politic, religious, social and familial connections between individuals and groups; they finally demonstrate that the relationships on which the social space is founded operate at different scales, local and regional, exceeding the geographic boundaries of the islands, and leading us to put the idea of isolation into perspective.


 

1 article disponible