M21 - (1989) Le gisement paléolithique moyen de Biache-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) - A. TUFFREAU et J. SOMME

Cliquez sur la photo pour zoomer

Quantité :

Prix : 20,00 €TTC


M21 - (1989) Le gisement paléolithique moyen de Biache-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) - A. TUFFREAU et J. SOMME

Description :
1989, M21

 

A. Tuffreau et J. Sommé : Le gisement paléolithique moyen de Biache-Saint-Vaast (Pas de Calais) T.1 (1989), 340 pages
 
L'interprétation chronostratigraphique place le "Complexe de Biache" dans le Début Glaciaire (Glaciaire ancien) du dernier cycle interglaciaire-glaciaire du Pléistocène moyen récent (Saalien) qui correspondrait au stade isotopique océanique 7. Elle est discutée en tenant compte de l'ensemble des données, en particulier de la faune (dernier stade archaïque de la grande faune quaternaire récente ; évolution d' Arvicola cantiana-terrestris), des acides aminés ( Trichia hispida et Puppilla muscorum), et les datations par thermoluminescence (âge moyen de 175 000 ± 13 000 BP.
L'étude archéologique concerne une partie du matériel lithique du niveau IIA " (partie supérieure des dépôts fluviatiles) et l'analyse des niveaux II base (sommet des dépôts fluviatiles D1 et D (partie inférieure de la couverture limoneuse). Plusieurs niveaux d'occupation, décelables par la seule présence des artefacts en silex et des fragments osseux d'animaux, ont été fouillés sur une superficie pouvant atteindre plusieurs centaines de m2.
Le gisement de Biache-Saint-Vaast a livré des artefacts et des fragments osseux d'animaux dont la nature révèle la présence d'habitats. Toutes les activités résultant de l'emploi du silex depuis sa collecte jusqu'à l'utilisation des outils retouchés ont été réalisées sur les berges de la rivière ou sur le replat de terrasse la dominant. Le matériel lithique de par ses caractéristiques appartient pleinement au Paléolithique moyen dont la phase ancienne est bien représentée dans l'Europe du Nord-Ouest. La fragmentation des ossements, dont de nombreux exemplaires présentent des traces de coups de silex, et la forte représentation de certaines espèces (Bovinés, Ursidés) sont les témoignages des activités de l'homme (chasse, dépeçage, consommation) lors de périodes favorables aux grands herbivores. Les données environnementales ont en effet montré d'étroites relations entre la présence de l'homme sur les rives de la Scarpe et les phases d'amélioration climatique.

Stock disponible : 60